Google+

MONTRE MECANIQUE

Les montres mécaniques à remontage manuel

Toutes marques

Toutes marques

Celles-ci composées d’environ 50 pièces (hors la platine mère et ponts, habillage, cadran, aiguilles, anses, bracelet) sont à la base du mouvement primaire équipé ou non d’une petite seconde. Certains de ces mouvements peuvent être équipés d’une trotteuse centrale, voire également d’un calendrier simple ou d’un double guichet (jour et date).

La structure est composée d’une platine centrale qui va recevoir les éléments dont en premier lieu les rouages dits de finissage (roue de centre, moyenne, seconde, d’ancre, ces roues seront recouvertes du pont dudit finissage).
La source d’énergie, soit le barillet et son ressort sera posée ensuite avec ses 2 rochets, l’un dit de barillet, considérant que le cliquet de remontage et son ressort fil sont déjà en place, l’autre dit de couronne, sa vis étant en général au pas à gauche.

Vient ensuite l’ancre et son pont, puis le balancier spiral, ce dernier peut être plat soit dit « Bréguet ». Savoir que le balancier sera posé en dernier lieu après montage de la minuterie.
Certains mouvements voient l’indépendance de leur montage par un pont de la roue d’ancre appelée encore roue d’échappement.

En retournant le mouvement côté cadran nous trouvons la minuterie, laquelle se compose d’un voire 2 renvois, la roue de minuterie, la roue des heures dite aussi roue à canon et son paillon.
La pièce dite chaussée vient en friction sur le pivot de la roue de centre, cette chaussée est posée auparavant à la pose de la roue de façon à ne pas courir le risque d’abîmer sa denture.
Ensuite il sera posé le coulant, l’hélice ou pignon de remontoir, la bascule et son ressort fil, ceci avant d’introduire la tige de remontoir, le tout sera recouvert du ressort de tirette dit « Frein de tirette ». On remarquera que cette pièce représente la carte d’identité du calibre concerné : chaque calibre ou ébauche se distingue par son frein de tirette.
Si le calibre concerné est équipé d’un système antichoc (incabloc, Kif, 102, parchoc ou autre), il y aura lieu de nettoyer ces éléments et de huiler le rubis contre-pivot.

La pose éventuelle du ou des guichets s’opérera avant la pose du cadran.
Le balancier spiral sera posé en tout dernier lieu, le système antichoc dessus sera traité comme celui du dessous.

Il y aura lieu de choisir avec discernement les huiles et graisses de lubrification.
Hormis ces lubrifiants, nous distribuons la plupart des pièces nécessaires décrites selon disponibilité du calibre concerné.

FOURNITURES

NOTICES ET ILLUSTRATIONS

TOUTES LES PIECES

Planche en éclaté avec références
Normalisées des pièces.
Téléchargez le pdf

FREINS DE TIRETTE

Illustration avec exemples de
Freins de tirette « la carte d’identité »
Du calibre.
Téléchargez le pdf

FREIN DE TIRETTE

Photo d’un frein de tirette.